Après quelques mois sans interviews, 85mm.fr est de retour avec une interview de Lucile Montesse, une photographe que j'ai eu l'occasion de croiser lors de rencontres photos dans ma région et qui à bien voulu répondre à mes questions.


Bonjour Lucile, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Lucile Montesse, j’ai 26ans. Après plusieurs années passées en Allemagne et en Alsace, je suis de retour là où j’ai grandi, en région parisienne. Je travaille ici en tant que kinésithérapeute et continue en parallèle à développer ma passion pour la photographie qui prend une place de plus en plus importante dans ma vie. Egalement passionnée de nature, et ayant un peu la bougeotte, je projette de partir bientôt loin de la « grande ville ».


Depuis quand fais-tu de la photographie et qu'est ce qui t'as donné envie de t'y mettre ?

J’ai toujours adoré photographier mais c’est en 2008 que je me suis acheté mon premier reflex. C’est à partir de ce moment là que cette passion est devenue de plus en plus omniprésente dans ma vie.

Il faut l’avouer, la photographie a quelque chose de magique. « Saisir l’instant, immortaliser », c’est forcément tentant comme première motivation. L’envie de souvenirs, la peur d’oublier… Autant d’éléments qui m’ont fait débuter. A cela s’est très vite ajouté la recherche de technique, d’esthétique et surtout le besoin de créer des images qui correspondent à mon univers. 


Que trouve-t-on toujours dans ton sac photo ? Et quel matériel rêverais-tu d'avoir dans ton sac ?

Ce que l’on trouve toujours dans mon sac photo c’est mon boîtier, un Canon 5D Mark II, deux focales fixes : le 50mm f1.4 et le 100mm f2.8 macro ainsi qu’un zoom : le 24-70mm f/2.8. On y trouve également des cartes mémoire et des batteries de rechange ainsi qu’un petit calepin dans lequel je note toutes les idées et les envies qui me passent par la tête.

Je rêve d’acquérir un jour le 85mm f1.2 et pourquoi pas aussi une focale fixe grand angle avec une grande ouverture.


Des anecdotes amusantes ou touchantes concernant un de tes shootings / une de tes photos ?

Il y en aurait un paquet à raconter. Je repense à une séance photo pour un projet personnel où la modèle était couchée dans une composition de fleurs, ces dernières toutes consciencieusement placées. Jusqu’au moment où nous nous sommes aperçues qu’une énorme araignée s’était réfugiée dans les fleurs… Ahah ! Je vous laisse imaginer le bond qu’a fait la modèle ! Il n’y avait plus qu’à tout replacer  !

Canon 5D mark II, objectif 50mm f1,4
Focale 50mm , vitesse : 1/250, ouverture : f2,8 , ISO : 250 
Conditions : lumière naturelle + lumière continue

Canon 5D mark II, objectif 50mm f1,4 Focale 50mm , vitesse : 1/250, ouverture : f2,8 , ISO : 250 Conditions : lumière naturelle + lumière continue


Quel est ton flux de production photographique et quelle place prend la retouche dans ton travail ?

C’est très aléatoire. Il y a des périodes où je ne m’arrête pas. Je photographie et/ou retouche tous les jours. Des vraies boulimies photographiques. Et au contraire, il y a des périodes où j’ai besoin de laisser mon appareil un peu de côté pour mieux le retrouver après. Il est nécessaire, parfois, de provoquer le manque. Il permet à la créativité de se développer.

Concernant le post traitement, il fait partie intégrante de mon travail photographique. Il est à mon sens la suite logique de la prise de vue et permet d’obtenir un rendu encore plus personnalisé.


Un accessoire fétiche ou une petite astuce à nous proposer ?

Hum… Je n’ai pas UN accessoire fétiche, mais je reconnais avoir un petit faible pour les focales fixes et en particulier pour le 100mm f2,8 macro. Toutes les excuses sont bonnes pour m’en servir. Je trouve qu’il a un piqué bluffant, je ne m’en lasse pas.

Pour ce qui est de la petite astuce… Je ne vous apprends rien en disant qu’il est vivement préférable de réaliser ses photos en début ou en fin de journée. La soleil est plus bas, la lumière plus douce, les contrastes moins durs… Que du bonheur ! Personnellement, je réalise 90% de mes séances photos en extérieur dans ces conditions.

Canon 5D mark II, objectif 100mm f2,8 macro
Focale 100mm , vitesse : 1/160, ouverture : f2,8 , ISO : 800
Conditions : lumière naturelle + fumigène

Canon 5D mark II, objectif 100mm f2,8 macro Focale 100mm , vitesse : 1/160, ouverture : f2,8 , ISO : 800 Conditions : lumière naturelle + fumigène


Quel conseil donnerais tu à un débutant ?

Être patient. Il n’y a pas de miracle, on n’apprend pas tout en un jour, ni même en une semaine ou en un mois. Et d’ailleurs, on ne finit jamais vraiment d’apprendre, il y a toujours matière à s’améliorer. Il faut creuser, chercher, butter. Ce sont les erreurs qui nous font progresser, c’est en se questionnant qu’on cherche et qu’on trouve des réponses.


La photo est un univers très masculin, est-ce que tu as vécu des moments où être une femme t'as compliqué la vie, ou au contraire facilité la vie ?

Non, être une femme ne me complique absolument pas la vie ! La photo étant un milieu dans lequel il y a beaucoup de modèles féminins, il arrive régulièrement que ces dernières soient plus à l’aise à poser pour une femme plutôt que pour un homme.

Les rares fois où je regrette éventuellement de ne pas être un homme, c’est lorsque mes faibles épaules n’arrivent plus à supporter le poids de mon gros sac photo. Je pense notamment aux longues randonnées que j’ai pu faire lors de mon voyage en Nouvelle Zélande où ce fut particulièrement difficile d’avoir constamment tous ces kilos sur le dos !

Canon 5D mark II, objectif 24-70mm f2,8
Focale 24mm , vitesse : 1/250, ouverture : f6,3 , ISO : 125
Conditions : lumière naturelle

Canon 5D mark II, objectif 24-70mm f2,8 Focale 24mm , vitesse : 1/250, ouverture : f6,3 , ISO : 125 Conditions : lumière naturelle


Tu as déménagé de Strasbourg vers Paris, est-ce qu'au niveau photographie tu as vu beaucoup de changement ?

Disons plutôt que je suis revenue vers Paris. Je suis originaire de la région parisienne, c’est donc d’abord ici que j’ai commencé.

Oui, il y a quelques changements. À Paris, la « sphère photographique » est beaucoup plus importante. On y trouve un choix assez large d’évènements, de galeries photos, d’expositions… C’est toujours très appréciable de pouvoir découvrir le travail des autres.


Pour découvrir plus en détail le travail de Lucile Montesse, n'hésitez pas à visiter son site et sa page Facebook.


Publié le 07 août 2015


comments powered by Disqus

Plus d'informations

Nom : Lucile Montesse
Site web : Lucile Montesse


Partager




Matériels


À Découvrir


Nous suivre sur Facebook